• * L'ENCRIER * « Dernier Vol pour l’Inframonde » - 8 & Fin

     

    * L'ENCRIER * « Dernier Vol pour l’Inframonde » - 8 & fin

     

     

           Paris, 20 h 40 – On est à plus d’un an et demi de l’accident et à plus de quatorze mois de rééducation. D’après Marc, mon caractère n’a pas tellement changé, mon humour non plus... Mes savoirs, mes acquis et mes facultés intellectuelles n’ont pas été entièrement altérés. En revanche, malgré une tentative d’opération de la D2 et la pose d’une plaque sur la colonne vertébrale, qui a échoué, mais m’a permis de m’offrir en passant trois jours supplémentaires de coma artificiel, les séquelles physiques restent bien là... et le verdict tombe : je ne marcherais définitivement plus.

     

           Il y avait un avant, il va falloir construire un après...

     

           Si je me rappelle très bien les motifs de mon départ en pleine nuit, mes soucis du moment : le boulot, le fric, Marc... ils me paraissent désormais bien lointains. Mes priorités se réorganisent. Après toutes ces épreuves, aussi terribles pour lui que pour moi, il est toujours à mes côtés. Serait-ce donc la preuve qu’il... tient à moi ? Alors, tous mes questionnements à son sujet, toutes mes inquiétudes sur son amour et toutes mes analyses de bas étages me paraissent désormais aussi sottes... que désuètes.

           J’ai en revanche beaucoup de mal à me souvenir de tout ce que Marc me raconte... je l’oblige sans cesse à répéter... Le toubib parle d’amnésie antérograde... je ne me souviens pas d’un nom ou d’un chiffre que je viens de lire. Alors le mot « souvenir » n’aura donc plus aucun sens pour moi ? Plus de « futur », je suis condamnée à vivre dans ceux du passé et je ne pourrais plus rien découvrir ou apprendre de nouveau sans le gommer aussitôt. Chaque journée s’effacera terriblement de ma mémoire au fur et à mesure que je vais la « vivre »...

           J’ai réussi par obligation à intérioriser le « Tu ne marcheras plus... »... je ne peux toujours pas m’imaginer une vie dans la négation et son effacement quasi instantané. Terminé le ciné ou le théâtre... finie la lecture... Même les photos d'aujourd’hui ne m’évoqueront plus rien demain. Inutiles aussi les informations à la télévision que je redécouvre comme des nouveautés à chaque flash : celles de vendredi journal de 13 h... redécouvertes à 20 h... et à nouveau le samedi à 13 h. Je vois bien Marc est dérouté, parfois je m’énerve devant son indifférence...

    -        « Le mec s’est fait tuer et ça ne te fait rien ? C’est atroce ! C’est une vraie boucherie ce qui lui est arrivé ! »

    Cela fait plus d’une semaine que l’info tourne en boucle sur toutes les chaines et je la redécouvre à chaque fois... Je me souviens de moments drôles et heureux passés avec lui... ceux d’avant... Mais nous ne pouvons plus désormais nous en construire de nouveaux. Oui, je lui parle et j’arrive à le reconnaître chaque jour, et surtout, j’ai de la chance : il est bien là à mes côtés... Mais lui me reconnait-il tout à fait ? Son amour pour moi ne sera jamais assez puissant pour supporter tout ce que je lui fais endurer. Ce sera à son tour de faire le dur constat qu’il ne s’agit plus d’altruisme, mais de pure négation de lui-même.

     

           (...)

     

           Lucerne (Suisse)

           La pendule affiche 9:30, pour moi il est trois ans et demi de non vie. Je sens bien que Marc souffre dans son quotidien de me voir ainsi zapper le moindre instant du moindre jour... C’est devenu ça... la Vie ? Je suis un poids trop lourd et je n’ai plus envie de lutter... Pourquoi suis-je partie cette nuit-là... et surtout, finalement, pourquoi suis-je revenue ?... J’ai gâché une histoire... la sienne, la mienne aussi sans doute. Je t’en prie mon cœur, laisse-moi partir par amour pour moi, par amour pour ce que nous avons été. Aujourd’hui, ma décision est prise. Mon désir d’avoir le choix, du quand et du comment, c’est en soi ma Liberté de nous rendre nos Libertés.

     

             Je n’ai pas peur de retourner d’où je viens.

           

     

    -        « Au revoir mon amour ».

     

    ---ooOoo---

     

     

    Anna - Mai 2013

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,